Info du mois : Les oeufs de poule

6 mai 2019

Les oeufs de poule

L'œuf de poule.



Depuis des générations, l'œuf a été incorporé à notre alimentation quotidienne, surtout si vous habitiez à la campagne, et que vous avez eu des "leçons de choses" à l'école primaire.
Vous avez appris que le poulet n'est pas un animal végétarien, voire un consommateur de maïs.

Le repas préféré du poulet, est un bon ver de terre bien gras, comme une bonne couenne de jambon !

Si on laisse la poule en liberté (comme jadis), elle passera son temps à gratter la terre à la recherche d'animaux de toutes sortes. Il ira également picorer des herbes, vos plantes, des racines et, à l'occasion quelques graines.

Voilà ce qu'il faut à vos poules pour faire de bons œufs.

Dans votre supermarché, vous avez acheter des œufs de poule "élevées en plein air", enfin, c'est ce qui est noté sur l'emballage.

Pour avoir droit à ce "label", il faut ceci :
"Avoir en journée, accès à un parcours extérieur en majeure partie recouvert de végétation (4m2 de terrain par poule)".

Ceci ne veut pas dire à une belle prairie recouverte d'herbe et de bonne terre.

Le reste du temps elles sont enfermées dans des hangars en nombre important+++ ..... et voici comment on fait des poulet d'usine "élevés en plein air".


Depuis maintenant plus de 15 ans, les œufs vendus dans le commerce sont codés par un numéro tamponné sur la coquille.

  • 0 œuf bio. Les poules ont pu sortir, elles ont bénéficié d'abris et de végétation en extérieur. Dans leur "hangar", le nombre de poule est limité. Leur alimentation est bio à 90% minimum.
  • 1 poules élevées en plein air. À éviter.
  • 2 poules élevées au sol, dans hangar sans ciel ouvert. À éviter.
  • 3 poules élevées en cage ... à éviter absolument+++.

Pour beaucoup d'entre nous, le chiffre 0 n'est pas forcément suffisant.
En effet, il y a des installations industrielles respectant sur (le papier) les critères du bio, mais produisant des œufs par millions.

Nous sommes très loin de l'élevage traditionnel !

Un petit conseil : acheter vos œufs chez un petit producteur bio que vous connaissez et qui se trouve, si possible proche de chez vous. Elles pondront des œufs avec un jaune bien foncé.
Un œuf frais = blanc visqueux.


Ensuite, ne pas trop faire cuire vos œufs pour les manger, car cela va détériorer la structure des protéines, ce qui engendrera des inflammations, donc ... des allergies !

Moi, je l'aime cru !

Si vous voulez à tout prix manger vos œufs cuits, la meilleure façon est de les manger à la coque. Le blanc doit être plantureux et le jaune onctueux.

Lorsque je mange mon œuf à la coque, je mets dans mon eau froide, une bonne poignée d'herbes aromatiques. Je fais une décoction, puis, je plonge ensuite mon œuf pour sa cuisson.
Préparé de cette façon, votre œuf prendra un excellent goût et sera vraiment moins "fade".

Il est possible de manger vos œufs mollets ou brouillés.

Les œufs de poule constituent une bonne source de protéines, dont l'ovitelline contenue dans le jaune et l'ovalbumine dans le blanc.
Vous avez tous les AAE et ils sont assimilés si l'œuf est cuit. Un peu moins avec un œuf cru.

L'œuf frais du jour "acidifiant". Cela ne veut pas dire qu'il faut manger un œuf de 6 mois. C'est un peu comme le pain. Le pain frais a un IG élevé, alors que le pain rassi a un IG bas.

Le jaune est alcalinisant, le blanc acidifiant.

La consommation d'œuf diminue l'agrégation plaquettaire et prolonge le temps de conversion du fibrinogène en fibrine et inhibe par conséquent la formation de caillots.

Un consommation quotidienne d'un œuf pendant environ 5 à 6 semaines, élève le taux sanguin de lutéine et celui de zéaxanthine sans avoir de répercussion sur le taux de cholestérol total ni sur celui des triglycérides. Il diminue le risque ultérieur de dégénérescence maculaire de la rétine.

Une consommation hebdomadaire de 6 œufs est attachée à une diminution de 44% du risque de développer un cancer du sein, par rapport à la consommation de 2 œufs par semaine.

Les œufs obtenus industriellement peuvent contenir (entre autre) des antibiotiques ... etc

La poudre d'œuf a ses lipides oxydés, donc à éviter grandement.

Le blanc d'œuf contient une glycoprotéine nommée avidine, qui pourrait être la cause (également) de l'allergie à l'œuf.

Si allergie, faire attention aux préparations de certains produits et vérifier si la composition ne contient pas : œuf, globuline, albumine, vitelline, ovomucine.

Savoir aussi que certains vaccins peuvent avoir été préparés sur des œufs et sont donc aussi à éviter si allergie aux œuf !










 
 
 
 
  • Extranet