Info du mois : Les diathèses fondamentales

6 juin 2011

Les diathèses fondamentales

Les diathèses fondamentales.

Je ne vais pas içi faire un cours spécifique sur les diathèses, mais vous nommer les différentes diathèses sans rentrer dans les détails.

Les diathèses sont étudiées lors du cycle de formation en naturopathie biosynthèse.

 

Une diathèse s'inscrit dans l'évolution habituelle, entre la santé et la maladie, au sens habituel du mot. Elle traduit un état de déséquilibre qui succède à l'équilibre naturel et qui précède la lésion.

Elle est donc un dysfonctionnement qui perturbe le fonctionnement organique et qui mène progressivement au désordre et à la dégénérescence.

L'approche, la reconnaissance, la définition et l'évolution des diathèses sont intimement liées à l'étude des oligo-éléments et à la découverte progressive des conditions physiques qui déterminent les propriétés catalytiques de ces éléments.

 

Les 4 diathèses fondamentales sont :

  1. L'Allergique
  2. L'Hyposthénique
  3. Le Dystonique
  4. L'Anergie

 

I. L'Allergique ou diathèse I (Manganèse)

Cette diathèse est très comparable à l'état "arthritique" de la médecine allopathique. Elle est en rapport intime avec l'allergie classique. Elle associe souvent la notion de terrain et de l'hérédité.

Cette diathèse se voit surtout chez les adolescents et les adultes jeunes, et ses manisfestations s'estompent vers la cinquantaine pour faire place généralement à celles de la diathèse dystonique.

Antécédents familiaux :

l'héritage arthritique est souvent évident. Plus les manifestation sont nombreuses et agressives, plus l'hérédité est chargé.

 

Quelques symptômes :

  • Les migraines de caractère périodique ...
  • Les eczémas ayant un caractère de sensibilisation ou d'allergie...
  • L'asthme essentiel, génnéralement nocturne ou post-prandial. Cet asthme est influencé par les lieuxet le climat...
  • Les rhinites à répétitions, le coryza spamodique, sans omettre le classique rhume des foins...
  • Les algies multiples, diffuses, erratiques et périodiques et en particulier les névralgies et les sciatiques...
  • Les arthrites erratiques, douloureuses, sèches, non déformantes, non ankylosantes (ou tardivement) et récidivantes. Elles peuvent se généraliser et stimuler le RAA mais sans signes infectieux.
  • Les fibrômes.
  • ... ...

 

II. L'Hyposthénique ou diathèse II (Manganèse-Cuivre)

Cette diathèse est surtout apparente dans l'enfance, dans l'adolescence et à l'âge adulte.

Si elle n'a pas donné lieu à une pathologie "tuberculeuse", elle tend à se stabiliser et même à régresser pour aboutir à une maturité et à une vieillesse assez équilibrées. Elle n'évolue que rarement vers l'anergie brutale.

 

Antécédents familiaux:

Moins constants que dans la diathèse allergique, ils consistent généralement en des croisements entre tendances arthro-tuberculeuses et tendances allergiques. Les descendants présentent fréquemment des symptômes fonctionnels tels que la fragilité respiratoire et le comportement hyposthénique.

 

Quelques symptômes :

 

  • La sensibilité respiratoire surtout de type bronchique et pulmonaire.
  • Les troubles digestifs de type duodénaux plutôt que gastriques.
  • Des entérocolites de type gauche et sigmoïdiennes avec alternance de diarrhée et constipation
  • Les dysthyroïdies de type hypo et la frilosité.
  • La laxité ligamentaire ...
  • Les manifestations arthritiques "bâtardes" dont les plus fréquentes sont l'asthme bronchique, les céphalées, l'urticaire, l'eczéma, les arthrite.
  • ... ...

 

III. Le dystonique ou diathèse III (Manganèse-Cobalt)

Diathèse rarement primitive. Elle apparaît généralement au cours de l'évolution de l'allergie à laquelle elle succède à l'âge adulte et particulièrement vers la cinquantaine. Elle succède plus rarement à l'état hyposthénique et dans ce cas, elle est nettement caractérisée soit par des troubles duodénaux, soit par des arthroses.

L'ensemble de la diathèse traduit bien l'évolution du fonctionnel vers le pathologique. En général, les cas justiciables de cette diathèse sont des arthritiques éprouvant une sensation de vieillissement, de dystonie.

 

Quelques symptômes :

 

  • Troubles circulatoires des membres inférieurs avec fatigabilité, lourdeur, douleur des jambes et apparition d'oedème malléolaire vespéral puis chronique.
  • Les arthroses avec douleurs périodiques, gonflement articulaire et l'état goutteux.
  • L'oligurie
  • Les troubles pré et paraménopausiques, et chez l'homme l'indifférence sexuelle et l'impuissance.
  • ... ...

 

IV. L'Anergie ou diathèse IV (Cuivre-Or-Argent)

Cette diathèse anergique est capitale, car elle marque bien la différence entre les états fonctionnels et les états lésionnels, en même temps qu'elle montre les relations et la nécessité d'une thérapeutique précoce et efficace pour éviter une dégénérescence sans recours.

Cette diathèse anergique est exceptionnellement constitutionnelle. Elle traduit une évolution brutale, quasi accidentelle, soit insidieuse, véritablement pathologique.

Elle met en cause la plupart des causes de déséquilibre et de vieillissement artificiel de l'organisme vivant et pose, le problème d'une maladie de civilisation.

 

Quelques symptômes :

  • Les infections aiguës ou subaiguës récidivantes, surtout à cocci, dont les staphylococcies à répétition.
  • Les otites et les angines à répétition surtout marquées dans l'enfance.
  • Les cystites fréquentes.
  • Les ostéomyélites.
  • Les accès de températures inexpliqués, périodiques.
  • Le RAA (Rhumatisme Articulaire Aigu).
  • Les affections virales.
  • ... ...

 

Les découvertes de Seyle et son école, ont mis en valeur l'importance du "syndrome d'adaptation" et du "stress", c'est-à-dire des désadaptations physiologiques.

V. Syndrome de désadaptation (Zinc-Cuivre ou Zinc-Nickel-Cobalt)

Quelques symptômes :

  • Dysfonctionnements endocriniens en général et en particulier les états hypophysogénitaux, hypophyso-surrénaliens.
  • Les retards de développement général et local.
  • Les énurésies essentielles.
  • Les indifférences et les impuissances sexuelles, lorsque celles-ci sont fonctionnelles.
  • Les synfromes prostatiques fonctionnels.
  • Les dysfonctionnements hypophysopancréatiques, les colites droites, les ballonnements et les diabètes concomitants.
  • ... ...

A ce jour, la formule Zinc-Nickel-Cobalt ne se trouve pratiquement plus.

 

 

Sources:

Docteur Jacques Ménétrier (la médecine des fonctions)

Michel Lenglet (Formation en Ostéopathie biosynthèse)

Formation Heilpraktiker (CERS)

 

 

 

 
 
 
 
  • Extranet