Info du mois : Halal et Dabiha

30 juin 2017

Halal et Dabiha

En ce mois de Ramadan (juin), je voudrais faire un petit point sur certains termes.

En effet pour converser régulièrement avec mes amis musulmans, je suis étonné que certains ne connaissent que le terme Halal et de ce fait, qu'ils ne l'utilisent pas à bon escient.

Il est bon de ne pas faire un amalgame entre ces deux termes,  de ne pas confondre entre ce qui est autorisé et le mode d'abattage de l'animal.



Halal :

Dans l'Islam, le mot ḥalāl (arabe : حلال [ḥalāl], « permis », « licite ») désigne tout ce qui est autorisé par la charia, la loi islamique. Cela ne concerne pas seulement la nourriture et les boissons, mais également les habitudes de vie, la « morale musulmane ».

Généralement, dans l'islam, toute action est considérée comme permise, à moins qu'elle ne soit interdite par la religion musulmane. Dans ce cas, elle est dite harām, c'est à dire illicite.


Dabiha (ou Dabia ):

La méthode d'abattage rituel

La Ḏabīḥah (ذَبِيْحَة) est la méthode prescrite par la loi islamique concernant l'abattage de tous les animaux à l'exception des animaux marins. Il doit être réalisé par un musulman en invoquant le nom d'Allah, en disant : « Bismillah Allahi al-Rahman al-Rahim» (Au nom de Dieu le très miséricordieux le tout miséricordieux).

Cette méthode consiste à utiliser un couteau bien aiguisé et sans défaut pour effectuer une profonde et rapide incision à la pointe du cou, tranchant dans le même temps l'oesopahage, la trachée, la carotide et la jugulaire afin de faire jaillir le sang car ce dernier n'est pas halal. La moelle épinière est épargnée afin que les dernières convulsions améliorent encore le drainage et la tête de l'animal est traditionnellement orientée vers la qibla, c'est à dire La Mecque, même si cette dernière condition ne soit pas acceptée par certains.


 
 
 
 
  • Extranet