Info du mois : Conservation des huiles végétales

13 décembre 2011

Conservation des huiles végétales

La conservation des huiles végétales.


C'est l'une des grandes questions, souvent source de polémique, et auquel on ne peut répondre en quelques mots.

Je ne vous parlerai que de huiles les plus courantes, afin de faciliter la synthèse de ce sujet.

D'une manière générale, la température idéale de conservation (plus ou moins longue selon l'huile), est de est au moins en dessous de 12°. Il faut également que l'huile soit à l'abri de la lumière.

De part ces deux informations fondamentales, vous pouvez voir, qu'il est pratiquement impossible pour les magasins, de vendre des huiles de bonnes qualités, car bien souvent, les huiles sont stockées en rayon à la lumière et pas toujours en dessous de 12°.

En plus de leur qualité et de leur fraîcheur, lin, onagre et bourrache devront impérativement être conservées au frigo avant et après ouverture, et être consommées dans les 45 jours après ouverture. Il faut les consommer "de suite", sinon il vaut mieux s'en passer.


 
Noix, germe de blé, raisin (de première pression à froid, rare est très aromatique), chanvre, courge, noisette, nigelle sont bien mieux au frigo.


L'huile de colza est d'une manière générale, une huile de base que l'on consomme fraîche et dans le mois. La mettre au frigo si la bouteille reste plus longtemps ouverte.


Si l'on veut être plus pointu, il se pose pour les huiles au frigo, de l'ouverture quotidienne d'une bouteille froide ou vient s'engouffrer l'air chaud !
Pour éviter cela, il suffit de mettre dans une bouteille plus petite, la dose pour une semaine, et la réserve au frigo. Cette réserve peut être fermée par un bouchon faisant le vide.


Olive, sésame, macadamia, tournesol, carthame, argan, coco sont de meilleure conservation, il n'est donc pas nécessaire de les mettre au frigo, où elles figent d'ailleurs le plus souvent.

Hormis l'olive issue du fruit pressé (normalement) une fois par an, que l'on peut stocker pour l'année, les autres huiles issues de graines, devraient être pressées au fur et à mesure des besoins, donc pas nécessaire de les stocker.

Aux U.S.A les huiles de qualité supérieure sont traitées en circuit frais de la presse au frigo du consommateur.


On peut lire également de nombreuses choses sur l'huile de lin.
Et bien, cette huile devrait être pressée chaque semaine en fonction des besoins du consommateur.
Huile très agréable au goût, ni amère, ni piquante contrairement à ce que l'on peut lire très souvent içi et là.
en fait, l'amertume signifie le début d'une oxydation !

 

Source:
M.Mouchet -  Société spécialisée dans les huiles végétales.



 
 
 
 
  • Extranet