Info du mois : Un médicament nommé Sport

11 octobre 2015

Un médicament nommé Sport

Et si le sport était un médicament ?

En ce qui me concerne, je le pense depuis "belle lurette" (heurette), (plus de 30 ans !)
Je n'ai pas attendu d'être thérapeute pour m'en rendre compte.


De nos jours, on préfère prendre un (comprimé) ou une (gélule) à la place de faire un footing ou une marche rapide. C'est incompréhensible.

Certains vont me dire que c'est n'importe quoi, mais moi , je peux vous dire que c'est pourtant la vérité (ma vérité). Je vois ceci tous les jours lors de mes consultations.

Du sport à la place d'un médicament ? chouette !

Nous allons voir apparaître des ordonnances médicales avec comme prescription :
- Faire marche rapide pendant 30 minutes, 3 fois par semaine.

Pensez-vous que je rêve ?

Et bien non !

Dans un avenir très proche, les médecins vont pouvoir prescrire du sport sur ordonnance. (enfin espérons).
Cette activité santé devrait être prise en charge par l'assurance maladie ou les mutuelles.

Il faut savoir, qu'en 2008, l'Institut de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a réalisé une synthèse très complète des effets démontrés d'une activité physique régulière. Il en ressort, que cette activité physique (conclusion catégorique) doit être considérée, pour un grand nombre de pathologie, comme un TRAITEMENT à part entière, et ce, avec des résultats (parfois) supérieurs aux effets des médicaments.

Je trouve bien dommage, qu'il (faut) cette étude pour s'en rendre compte !

Il n'y a pas un patient qui passe dans mon cabinet, qui n'entend pas : " faites une activité physique régulière, cela améliorera votre santé et atténuera votre pathologie".

Il ne faut pas sortir de Saint-Cyr, pour se rendre compte des effets bénéfiques du sport sur le corps humain :
  • Amélioration de l'oxygénation des humeurs
  • La personne va reprendre une (respiration) dite normale
  • Déblocage du diaphragme
  • Amélioration du transit
  • Amélioration de la  qualité du sommeil
  • Amélioration de la digestion et de l'assimilation
  • Amélioration du potentiel de travail des organes et viscères
  • Amélioration de la qualité des émonctoires principaux, secondaires, tertiaires, ... ...
  • Amélioration de la synthèse de la Vit D, par exemple
  • Renforcement du système immunitaire
  • Potentialisation de tous les traitements
  • Éliminations des toxines et toxiques
  • ...
  • ...
  • ...

 

Le plus difficile ? persuader le patient d'échanger ses comprimés (avec autorisation du médecin) contre une séance "très très éprouvante" de marche rapide ! mais aussi le changement de penser du médecin !


En fait, cette simple consigne (qui dit "simple" dit difficile c'est bien connu) de santé, contrarie le schéma traditionnel du déroulé de la journée du patient, mais AUSSI celle de la consultation du médecin, qui elle est centrée sur la prescription médicale !

Le patient attend de son médecin une ordonnance, et non qu'il remette en cause son hygiène de vie. L'ORDONNANCE CONFIRME (en France) LE STATUT DE MALADE, et atteste que le problème et le patient sont pris en charge par le médecin.

Je pense que les médecins restent sceptiques quant à la notification sur ordonnance du sport.

 

C'est AUSSI le travail du naturopathérapeute, de l'éducateur de santé, du naturopathe, du masseur-kinésithérapeute DE, autres ... ... que de conseiller une activité physique individualisée en lieu et place des (compléments) alimentaires, des teintures mères, etc ...

Je devrais dire la chose PRIMORDIALE de tous ces thérapeutes.


La biokynésie ( et non kinésiologie) fait partie intégrante des techniques naturelles ! mais celle-ci est passée (bien souvent) à la trappe par les naturopathes !. Ils préfèrent donner un complément alimentaire (comme le médecin prescrit un médicament) plutôt que de conseiller une séance de marche soutenue pendant 30 minutes, et pourtant ils reprochent au corps médical de donner (trop) de médicaments aux patients. Ils font donc la même chose ... chercher l'erreur !


Je pense que nous sommes (tous) avant tout, des éducateurs de santé.

Faisons donc notre travail dans ce sens.

 

Pour en revenir à cette étude, voici quelques chiffres sur les bienfaits du sport sur la santé :


  • 45 minutes de vélo, de marche rapide ou de natation 3 à 4 fois par semaine réduit le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) de 25%
  • Une activité physique modérée ou intense, à raison de 30 à 60 minutes par jour, diminue le risque de développer un cancer du côlon (un des cancers les plus fréquents) de 50%
  • Marcher de 3 à 5 heures par semaine diminue, chez les femmes ayant été traitées pour un cancer du sein (stade I, II ou III), le risque de décès ou de récidive de 20 à 50%
  • Pratiquer la marche, le vélo ou la natation pendant 45 minutes, au moins 3 fois par semaine, diminue de 60% le risque d'apparition d'un diabète de type 2 chez les patients qui y sont enclins. Ce qui fait du sport un traitement deux fois plus efficace que la metformine (médicament standard)
  • ... ...

Sport plus alimentation adaptée = la santé

 

 *Depuis avril 2015, un amendement à la loi de santé autorise les médecins à prescrire des séances de sport sur ordonnance, en complément, voire à la place d'un traitement médicamenteux.*


Sources :

  • Mon expérience comme individu (merci maman, merci papa)
  • Mon expérience dans le milieu sportif
  • Cours aïkido 3A - Cognard Sensei
  • Mon expérience professionnelle comme naturopraticien (depuis plus de 20 ans)
  • Mon écoute auprès du Dr Paul Loizillon
  • Les retours des patients
  • Certaines formations en naturopathie (je dis bien "certaines")
  • Formation en Ostéopathie BioSynthèse Naturopathique (école de Michel Lenglet - 78 Poissy)
  • Revue "Sciences et Vie" - Octobre 2015 - N° 1177
 
 
 
 
  • Extranet