Info du mois : Papillomavirus

29 July 2021

Papillomavirus

Le papillomavirus.


Depuis déjà pas mal de temps, on parle de cette infection virale à ADN.
Il existe plus de 200 génotypes différents !.




80% de la population est rentrée en contact avec ce virus, mais fort heureusement, la majorité ont éliminé celui-ci.

Ce virus touche aussi bien les hommes que les femmes, et ceci dès l'adolescence.

Plus de 50% des verrues et des condylomes sont à papillomavirus.


Lorsque l'on pense HVP, on pense de suite à la transmission par voie génitale.

Savoir que ce virus se trouve en grande partie dans la muqueuse buccale, et se transmet par la voie cutanée +++, donc oui il y a transmission par la voie génitale, car lors des rapports, il y a contact du tissu tégumentaire. Ces virus HPV sont épithéliotropes.

Savoir aussi, que le port du préservatif n'empêche pas la contamination, mais en réduit grandement la contamination. Le préservatif est bien évidement recommandé lors des rapports pour éviter les autres maladies sexuellement transmissibles.


De ce fait, vous pouvez contaminer ou être contaminer par de caresses manuelles, des embrassades, etc .... sans rapports sexuels !
De part la fragilité et le pH de la muqueuse génitale, ce virus se loge sur celle-ci pour s'y développer, se répliquer et infecter la personne.

90% des personnes qui sont actifs sexuellement seront infectés à un moment donné de leur vie.

L'incubation varie entre 5 semaines à 8 mois.

Les infections sont dans la majorité des cas transitoires, bénignes et spontanément résolutives avec une guérison d'environ 75% à 1 an et de 90% à 2 ans.
Cette guérison spontanée se fait suite à une réponse immunitaire efficace (le terrain de la personne).


Au niveau du col de l'utérus, environ 9 à 10% des infections sont persistantes.


De nos jours, le corps médical préconise le vaccin contre cette infection virale.


Il est bien évident, qu'il faut consulter votre médecin dès l'apparition du HPV.

Afin de renforcer votre terrain, voici 2 petits conseils à faire en amont ou conjointement au traitement médical.

Le Coriolus Versicolor, nommé Queue de Dinde.
Pour la mycothérapie de qualité je conseille le laboratoire Hifas Da Terra

Ce champignon est un grand antiviral, anti-mutagénique, utile au SI.

2 gélules matin et soir, pendant 2 mois minimum. Possible de faire une pause le we.

+

PapiloCare (Centella, Acide hyaluronique, ????-glucane, prébiotique, Aloe vera, Neem, Coriolus versicolor) (pharmacie), en traitement de la muqueuse génitale.

Pour les femmes :
PapoliCare Gel vaginal :
Application interne vaginale au coucher (pas pdt les règles), pendant 21 jours, puis 1 jour sur 2 pendant X mois (en même temps que la mycothérapie).

Pour femmes et hommes :
PapiloCare gel génital externe :
Application matin et soir sur la zone génitale externe, jusqu'à la guérison.


Il est possible de compléter les conseils ci-dessus, surtout si l'infection virale est sévère, avec de la vitamine C en poudre à raison de 2 grammes matin et soir dans un 1/2 verre d'eau après repas (code promo jst5)


+

Laetiporus (en poudre) avec HE à raison de 200mg midi et soir au milieu des repas.
Pour savoir où vous procurer ce champignon avec les HE, me contacter via mail.



Le suivi médical s'avère de rigueur !.


Sources :
7é Congrés de la Somipev - Marrakech 2019.
Pr Christian Chidiac - UCBL1 UFR Lyon Sud - Charles Mérieux
Autres Congrés médicaux
Consultations en NBSH
Revues et autres.


 
 
 
 
  • Extranet