Info du mois : Le café

31 août 2020

Le café








Le café.

Boisson très appréciée depuis de nombreuses années voire beaucoup beaucoup plus.

En France on consomme 5,4 kilos / Habitant / An.
Dans le monde, 255 kilos / Seconde.


Originaire d'Éthiopie, on utilise sa graine torréfiée.


La torréfaction fait brunir voire noircir les grains et double leur volume.

Au-delà de 200° C, les huiles sortent des grains, ce qui diminue la saveur. Donc toujours voir le ° de torréfaction de votre café. C'est comme les HV, toujours extraites en-dessous de 40° Celcius.

 Pour ma part, seul le café en grains est de bonne qualité.

La poudre de café instantané ne contient que des traces de lipides. Ses protéines sont très très faibles en AA, par carence en TOUS AAE dont le tryptophane, la lysine, la thréonine et l'isoleucine.

Riche en vitamine B3, en potassium (K), en manganèse (Mn) mais aussi source riche en sélénium (Se).


Le café est un tonique physique et intellectuel. Il peut-être utile pour la vigilance, en cas de faiblesse, d'hypotension, de somnolence, chez les patients qui manquent d'énergie.

Très utile comme antidote des boissons alcoolisées.

Contrairement au thé qui constipe, le café exerce une activité laxative (voir les fumeurs !!!!!!!!).


la caféine antagonise les récepteurs adénosine A1 et A2A lesquels freinent l'activité excitante de certains neurotransmetteurs sur le SNC, de ce fait , la caféine exerce une activité excitante. La caféine stimule les catécholamines et l'AMP cyclique, d'où ses propriétés stimulantes.
Elle stimule le SNC et augmente la vigilance, la concentration et les performances, ce qui peut engendrer de la nervosité etc ... .

La caféine neutralise l'ivresse générée par les boissons alcoolisées, mais ne fait pas descendre le taux d'alcoolémie dans le sang.

La caféine a une activité légère bronchodilatatrice.
Elle stimule la sécrétion d'acide gastrique par l'histamine. Elle ouvre le cardia, ce qui favorise le brûlant à l'estomac.
Elle a une action cholagogue et diminue ainsi le risque de calculs biliaires.
Elle stimule le péristaltisme du colon, elle est donc laxative.

La caféine traverse la barrière placentaire, donc faire attention lors des grossesses.

Le choux de Bruxelles accélère la détoxication de la caféine, contrairement au jus de pamplemousse qui en renforce l'activité.

La consommation quotidienne de plus d'une tasse de café semblerait diminuer le développement de cirrhose alcoolique ou de cancer du foie, notamment lors d'une hépatite C.

De même, sa consommation est corrélée à un risque moindre de développer un cancer de la bouche et du pharynx, ce qui n'est pas le cas pour la café décaféiné ou le thé.


Contrairement au thé, ce n'est qu'en fin d'infusion que le café se charge en caféine, ainsi, pour une quantité équivalente de café, un expresso contient très souvent moins de caféine qu'un café ayant filtré plus longtemps.


L'arôme se dégrade à l'air et à la lumière, il faut donc moudre les grains au dernier moment pour en préserver l'arôme.


Précautions : (excès de café)

  • La torréfaction génère des hydrocarbures aromatiques polycycliques cancérigènes. La consommation en excès de café est associée à un risque plus important de développer une problématique de la vessie.
  • Un excès de café (+ de 3 tasses de café fort) peut générer des troubles du rythme cardio-vasculaire et pulmonaire.
  • Il existe une overdose à la caféine. Elle se traduit par une face très congestionnée, de la pollakiurie diurne ou/et nocturne, de l'insomnie, tachycardie, tremblements, agitation, nausées et vomissements.La consommation quotidienne de plus de 5 tasses de café (correspondant à plus de 690 mg de caféine par jour) peut augmenter le risque cardiaque chez le non fumeur.
  • La café favorise les tremblements non parkinsonien.
  • la caféine diminue l'absorption de la thiamine qui est indispensable à la pénétration des hydrates de carbones (glucides) dans les mitochondries, d'où, l'apparition de crampes musculaires par exemple. Le rendement énergétique étant diminué, cela augmente la fatigue et incite à                              consommer de nouveau de plus en plus de café.
  • La caféine stimulant les cornes antérieures de la moelle épinière, favorise les contractures des muscles, ce qui rapproche ainsi les vertèbres, induisant ainsi des douleurs cervicales et dorsales (surtout en cas d'arthrose).
  • La caféine, relâche le cardia, favorisant ainsi le reflux gastro-oesophagien, donc brûlure à l'estomac. Car la caféine stimule la production d'histamine qui elle, stimule la production d'acide gastrique. Ne pas prendre de café après le repas (bloque la digestion).
  • Stimulant la production d'histamine, la caféine favorise les réactions allergiques (asthme, etc ...).
  • La caféine inhibe l'absorption de la vitamine B6.
  • La caféine augmente l'élimination urinaire du calcium et du magnésium, à cause de son potassium.
  • La consommation de boissons contenant plus de 180 mg de caféine augmente la tension intraoculaire et favorise le glaucome.
  • la consommation de 3 à 5 tasses de café pendant le premier trimestre de la grossesse est un risque de fausse couche. Une forte consommation pendant les 3 derniers mois augmente le risque de retard de croissance du foetus (perte des vitamines B par exemple), surtout chez le foetus mâle.
  • La caféine passe dans le lait maternel donc, à éviter pendant la grossesse est l'allaitement.


Sources :
  • Études para-médicales infirmier en psychiatrie.
  • Études en naturopathie et ostéopathie.
  • Expérience en libérale depuis plus de 20 ans
  • "Propriétés diététiques et médicinales de nos aliments et épices" - Edts Satas - Docteur Daniel Wuyts.







 
 
 
 
  • Extranet