Info du mois : Hydrotomie percutanée à l'eau de mer

8 octobre 2009

Hydrotomie percutanée à l'eau de mer

L'hydrotomie percutanée d'eau de mer, est une technique remarquable de régénération des disques vertébraux et des articulations arthrosiques.

Il suffit de quelques jours après la première séance pour noter une nette amélioration des douleurs. Je ne dirais une sédations des douleurs, mais ....

 

Petit "rappel" du Vidal 1975:

Il est intéressant de constater l'analogie du sérum de Quinton confectionné à l'époque par René Quinton avec l'eau de mer traitée par micro-filtration stérilisante.

 Aussi, doit-on insister sur la nécessité absolue d'obtenir cette stérilisation sans chauffage car il n'est pas question d'éliminer sélectivement que les éléments pyrogènes en préservant l'équilibre moléculaire et le caractère vivant de l'eau de mer sans lequel aucune action thérapeutique n'est envisageable. Aussi peut-on lire dans le vidal:

Mode d'action:

1) Régénération par remplacement graduel du milieu intérieur existant, appauvri ou souillé.

2) Rééquilibration minérale.

3) Recharge en oligo-éléments créant des oligo-synergies (catalytiques).

4) Action homéopathique de certains éléments.

 

A cet effet, je voudrais apporter, ma petite remarque concernant "ces études". On parle de René Quinton, mais on oublie son collaborateur Monsieur Bagot. Ayant connu sa petite fille (sur Arzon - 56) lors de soins "sous eau de mer", elle a pu me retracer toute l'histoire du fameux "Quinton" (documents à l'appui), et je dois dire que son Grand-Père a été aussi important que Monsieur Quinton dans l'élaboration de l'usage de l'eau de mer à des fins thérapeutiques).

 

Les indications du plasma de Quinton:

  • Nourrissons: gastro-entérite, toxicose, athrepsie, anorexie, eczéma, traitement prénatal, prématurés
  • Adultes: anémie, asthénie, surmenage, trouble de la sénescence, vomissement de la grossesse, gastro-entérite, constipation, dysentrie, colibacillurie, tuberculose pulmonaire et externe, sclérose en plaques
  • Gynécologie: infection et congestion utéro-vaginale
  • Ophtamologie: coryzas, rhinites, sinusites, aérosols
  • Dermatologie: eczéma, urticaire, psoriasis, prurigo, lichen, dermites infectées, allergies
  • Sang: reconstitution de la masse sanguine, brûlures
  • Réanimation: alimentation artificielle
  • Terrain: modifications favorables
  • Antibiotiques: solvant universel

Contre-indications:

Aucune. On peut à ce titre s'étonner que l'AMM ait été enlevée en 1984 en ce qui concerne la voie injectable musculaire et intraveineuse.

 

Il existe 2 formes d'eau de mer Quinton

Hypertonique

Isotonique

 

Pour ce traitement, c'est la forme isotonique qui est utilisée.

 

Action de l'hydrotomie percutanée:

L'eau de mer est le milieu dans lequel toute la vie est née, que la composition de l'eau de mer est pratiquement identique à celle du sang. Il a été démontrer qu'il était possible de remplacer provisoirement le sang par l'eau de mer, que des milliers de transfusions à l'eau de mer ont été effectuées entre les deux guerres et même après, le temps que s'établisse le marché mondial du sang. Il n'est donc pas étonnant que l'eau de mer présente des propriétés de restauration physiologique exceptionnelles.

Or, la dégénérescence discale est maintenant interprétée d'une façon unanimepar le corps médical comme un phénomène de dessèchement, donc de déshydratation locale pour des raisons que nous connaissons mal.

En tout état de cause, il s'avère que seule l'eau de mer injectée par voie sous-cutanée est capable de réhydrater quasi spontanément les disques vertébraux qui se regonflent lentement tels de véritables éponges, décoinçant du même coup les nerfs collatéraux générateurs des douleurs. Ce processus de résorption concerne aussi la pathologie des hernies discale.

 

Les pathologies douloureuses des petites et grandes articulations sont également la "cible" de ce traitement.

 

Protocole:

Il est simple et sans danger. Il consiste à injecter par voie sous-cutanée une certaine quantité d'eau de mer stérilisée à froid par micro-filtration à 22 microns dans la région atteinte. Le système capillaire achemine ensuite le liquide à destination. Selon le cas, et le jugement du médecin ou thérapeute qualifié qui opère, on utilise soit une pieuvre à 12 aiguilles, qui permet d'injecter dans la région atteinte environ 200ml de liquide en 20 minutes, soit une seringue de 10ml munie d'une aiguille pour sous-cutanée qui concerne des articulations telles que le genou, le coude, l'épaule ou une seule vertèbre. Dans ce cas, les quantités injectées varient.

En ce qui concerne le dos, les piqûres s'effectuent dans les régions para vertèbrales tous les 3 cm environ le long des spinaux (le long du méridien V pour les initiés à l'acupuncture).

 

Nombre de séances:

Sans que celà soit figé, il parait statistiquement souhaitable d'effectuer sept séances espacées comme suit:

  • 3 séances à 8 jours d'intervalle, puis
  • 2 séances à 15 jours d'intervalle, puis
  • 2 séances à 2 mois d'intervalle.

Ps: Il peut se produire, en ce qui concerne la thérapie vertébrale, après la deuxième séance, quelques petites douleurs fulgurantes, qui correspondent tout simplement à la remise en place de certains nerfs qui se décoincent.

 

Source: vérités santé pratique N° 47 du samedi 23 octobre 1999

 

Tarif:

De 40 à 100 € pour certains thérapeutes.

Ce soin est hors d'un cadre réglementé, donc non remboursé par la sécurité sociale.

 

En ce qui me concerne:

Il ne faut jamais faire ce genre de traitement sans avoir drainer votre organisme. De ce fait, avant la première séance, un drainage des toxines est nécessaire. Si à la suite de ce drainage, il y a encore douleurs, le protocole peut commencer.

Si les douleurs se sont atténuées, continuer le drainage, et si elles disparaissent....... il n'est pas nécessaire  de faire l'hydrotomie percutanée à l'eau de mer.

Par moment, le simple fait d'avoir des toxines = douleurs !!!

Seul le plasma de QUINTON doit être utilisé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
  • Extranet