Info du mois : Gaspillage alimentaire

19 février 2016

Gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire.


Chaque foyer, en France comme un peu partout dans le monde, gaspille énormément.
La consommation alimentaire est bien trop importante pour chaque personne et les poubelles se remplissent à vue d'oeil.


1/3 de la production agricole mondiale destinée à la consommation (1,3 milliards de tonnes) est perdue chaque année à tous les stades de la chaîne alimentaire (de la production à la consommation)

Ce gaspillage a un coût d'environ 1000 milliards de dollards (estimation FAO).

Le gaspillage des consommateurs européens suffirait à nourrir 200 millions de personnes (FAO)


Les pertes :

Fruits et légumes : 45 %
Racines et tubercules : 45 %
Poissons et fruits de mer : 35 %
Céréales : 30 %
Produits laitiers : 20 %
Oléagineux et légumes : 20 %
Viande : 20 %


Le gaspillage alimentaire correspond à une importante dilapidation des ressources et produit inutilement des émissions à effet de serre, contribuant au réchauffement climatique de la planète.

Les terres arables inutilement cultivées = 1,4 milliard d'hectares = surface comprise entre celles de la Russie et du Canada
Le volume d'eau pour cette production alimentaire (non consommée) = 350km3 = 3 fois la capacité du lac Léman


En moyenne, chaque français jette 32 kg de denrées par an.

Au niveau national, cela représente un gâchis de 2 212 000 tonnes.


La poubelle des français en gaspillage alimentaire :

Produits sucrés = 1 %
Plats préparés = 2 %
Produits laitiers = 3 %
Poissons et viandes = 4 %
Pain = 4 %
Riz et pâtes = 12 %
Fruits = 19 %
Boissons (lait, ...) = 24 %
Légumes = 31 %


La restauration jette 1 080 000 tonnes
Le commerce 750 000 tonnes
L'industrie agroalimentaire 600 000 tonnes
Les agriculteurs 453 000 tonnes
Sur les marchés 400 000 tonnes


Ceci est une surprise pour vous ? Pas pour moi !

Lors de mes anamnèses en naturopathie holistique je vois la ratio alimentaire de chaque patient (même pour ceux qui mangent ............. bio !)
Quantité ++++++++++


Sources:
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation (FAO)
Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME)
Sciences et Vie (hors série 274)







 
 
 
 
  • Extranet