Info du mois : Environnement en Danger = Planète en Danger

7 août 2009

Environnement en Danger = Planète en Danger

Notre environnement est en danger, Notre Planète également, alors agissons ... ...!

 

LE DEVELOPPEMENT DURABLE

Le terme de développement durable est la traduction de l'expression anglaise "sustainable development" largement diffusé et explicité lors du sommet de la terre de Rio (Brésil) en 1992.

 

On croyait la terre infiniment MOINS vulnérable et ses ressources INEPUISABLES... Mais en un siècle, les avancées technologiques et industrielles, l'accroisement de la production et de la consommation et l'évolution du mode de vie ont dangereusement modifié l'équilibre de notre vieille planète. La pollution de l'air, de l'eau et du sol, l'exploitation incontrôlée des ressources naturelles, les gaz à effet de serre compromettent notre qualité de vie 'à très court terme) et ... l'avenir de l'homme sur la planète. La menace est scientifiquement admise, mais elle s'accompagne d'une multitude de solutions tous azimuts, de choix à opérer, de comportements nouveaux à adopter... qui peuvent inverser la tendance !. La notion de "développement durable" dicte une multitude de mesures qui portent sur la préservation de l'environnement, le progrès social et la gestion économique. Elle invite l'homme-citoyen, le dirigeant d'entreprise et l'élu à admettre et observer de nouveaux principes... Des proncipes de précaution, de prévention, d'économie et de gestion de responsabilité et de participation au projet global de sauvegarde de la planète.

 

Le saviez-vous ?

  • Un peu moins de 2 millions d'espèces ont été décrites, sur une estimation de 14 millions qui existeraient sur Terre (de 5 à 100 millions selon les scientifiques).

  • La France, Dom-Tom compris, est au 5é rang mondial en nombre d'espèces animales menacées avec 263 espèces contre 831 aux USA, 499 en Australie, 388 en Indonésie et 274 au Brésil.

  • 5 000 des 250 000 plantes à fleurs dans le monde ont été analysées pour leurs propriétés pharmacologiques potentielles.

  • Dans les 50 prochaines années, le déboisement sera la principale cause de disparition des espèces; environ 100 espèces disparaîtront chaque jour.

  • Sous l'effet des changements climatiques, le sphinx, (papillon nocturne du bassin méditerranéen), a été retrouvé en Bretagne et la fièvre du Nil touche désormais les chevaux camarguais.

  • Une étude suggère qu'un réchauffement de 1,8 à 2°C entre 1990 et 2050 pourrait conduire à la suppression d'un quart des espèces vivantes en 2050 par rapport à aujourd-hui.

 

 

 

LA QUALITE DE L'AIR, LA COUCHE D'OZONE ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

Voilà des millions d'années que l'effet de serre naturel nous offre des conditions de vie et de développement idéales.

 

L'effet de serre est le résultat du rayonnement du soleil sur la Terre, en partie capté par le "filtre" de notre atmosphère. C'est un processus qui nous permet de vivre à une température moyenne de 15°C au lieu des -18°C que nous subirions sans ce phénomènenaturel de réchauffement. Au cours des deux derniers siècles, l'augmentation des émissions de gaz a profondément modifié cet équilibre. Le taux de CO2 (en particulier) a autant progressé pendant les 200 dernières années que pendant les 20 000 ans précédents. L'atmosphère terrestre, plus riche en gaz, retient une part croissante du rayonnement solaire. Il en résulte une augmentation de la température sur terre et... des boulversements climatiques dont on commence à peine à mesurer l'ampleur et les conséquences. Nous pouvons, si nous agissons collectivement et rapidement, freiner ce processus de réchauffement. Nous pouvons, sans nuire à notre confort, adopter individuellement de nouveaux comportements qui préservent l'environnement...

 

Au bureau économisons l'énergie !

Les bureaux sont désormais équipés en matériel informatique, en éclairage et en climatisation. Leur utilisation peut engendrer de nombreux gaspillages d'électricité si on n'y prend pas garde...

  • Un ordinateur doté d'un écran à tube cathodique et ses périphériques, peuvent consommer jusqu'à 0,50kWh.

  • Préférez les écrans plats (LCD) aux écrans à tube qui sont de 3 à 4 fois plus gourmands en énergie.

  • Paramétrez votre ordinateur pour qu'il bascule en mode veille après une courte période d'inactivité. Il redémarrera à la moindre sollicitation et aura économisé de l'énergie dans l'intervalle.

  • Eteignez votre ordinateur si vous ne l'utilisez pas pendant plusieurs heures (car le mode veille est tout de même énergivore).

  • Au bureau comme à la maison, "Eteignez" plutôt que de laisser en "veille"... les chaînes hifi, les magnétoscopes, les lecteurs DVD, téléviseurs, les ordinateurs, les antennes paraboliques... les appareils électriques restent soouvent branchés 24h sur 24. Mais sachez que les veilles consomment 200 à 500kWh par ménage et par an, soit la consommation d'un réfrigérateur sur la même période. Imaginez ce qu'il en est dans l'entreprise !

  • Si vous disposez d'un ordinateur portable, sachez qu'il consomme 3 à 4 fois moins qu'un ordinateur classique.

  • Eteignez la photocopieuse si elle n'est utilisée que ponctuellement. Sa consommation est de 150 à 200w/h, ce qui correspond à une consommation de plus de 1000 kWh par an (soit presque 200 w/h) pour sa seule période d'inactivité !

  • Eteignez la lumière lorsqu'elle n'est pas nécessaire... Bien des bureaux vides restent allumés la nuit ou le jour alors que la lumière naturelle est largement suffisante.

  • Une température de 19 degrès est communément recommandée au bureau (comme à la maison). Pourtant trop peu de monde s'y conforme, et chaque degré supplémentaire consomme 7% d'énergie en plus !

 

 

L'EFFET DE SERRE

  1. Les rayons solaires sont absorbés par la terre.

  2. La terre renvoie une partie de l'énergie solaire vers le ciel.

  3. Une couche de gaz et de vapeur d'eau empêche une partie de cette chaleur de retourner dans l'espace, d'où un réchauffement de la planète.

 Un être humain a besoin en moyenne de 16 000 litres d'air par jour. La qualité de l'air que nous respirons tant à l'intérieur des bâtiments qu'à l'extérieur est importante pour notre santé.

 

Le saviez-vous ?

  • 50% des émissions de gaz carbonique (CO2) sont liées aux usages privés de l'énergie...

  • 28% aux déplacements des personnes.

  • 18% au chauffage des logements.

  • 4% à l'eau chaude, l'électricité spécifique domestique... et 50% à la fabrication et au transport des produits et services.

  • 24% à l'industrie et l'agriculture (hors chauffage).

  • 17% aux transports des marchandises.

  • 9% au chauffage et à l'électricité spécifique au travail.

 

 

L'EAU, CE BIEN PRECIEUX SI MAL MAÎTRISE

L'eau remplit de nombreuses fonctions indispensables aux espèces naturelles et aux écosystèmes. Mais nos ressources naturelles "vitales" souffrent de prélèvements excessifs ou de pollution qui peuvent aisément être évités.

 

Une directive du Parlement Européen établit un cadre et une politique communautaire dans le domaine de l'eau. Visant à mettre en oeuvre une politique durable en Europe, elle incite les états membres à protéger et restaurer la qualité de leurs ressources en eau. Un délai de quinze ans après l'entrée en vigueur de la directive leur est accordé. Elle les incite par ailleur à limiter progressivement le rejet de produits dangereux dans un délai de 20 ans. Les conséquences des pollutions sur la santé publique, sur notre bien-être et sur la qualité des milieux naturels, obligent les pouvoirs publics à "réglementer et contröler".

 

Pour maintenir ou améliorer la qualité des ressources en eau, plusieurs actions sont préconisées :

  • Se protéger de la pollution par l'assainissement des eaux usées domestiques et des rejets industriels.

  • Diminuer les sources de pollutions diffuses d'origine agricole.

  • Protéger les nappes (l'instauration de périmètres de protection autour des captages permet de mieux protéger les nappes et les sources d'eau destinées à la consommation humaine).

  • Inciter les utilisateurs de l'eau à modérer leur consommation et à moins polluer (des taxes fondées sur le principe du "pollueur payeur" ont été intituées).

  • Contrôler sur le terrain les travaux, les activités susceptibles de porter atteinte (par des prélèvements ou des rejets dans les milieux aquatiques) à l'équilibre de la gestion de cette ressource vitale.

 

 Consommation d'eau des ménages en France :

  • 39% pour le bain et la douche.

  • 12% pour la lessive.

  • 10% pour la vaisselle. (A mon avis en augmentation)

  • 6% pour l'arrosage, lavage de voiture.

  • 6% pour la cuisine.

  • 6% pour le nettoyage.

  • 20% pour les WC.

  • 1% pour la boisson.

 

Le saviez-vous ?

  • 23 pays se partagent les 2/3 de la ressource en eau douce.

  • 1,3 milliard de personnes n'ont pas accès à l'eau potable dans le monde.

 Consommation moyenne d'eau par jour dans le monde :

  • 600 litres pour un américain du Nord.

  • 200 litres pour un européen.

  • 60 litres pour un indien. (habitant de l'Inde).

  • De 5 à 20 litres pour un habitant du sud du Sahara ou de Madagascar.

 

 

APPRENONS A MIEUX GERER NOS DECHETS...

Pour les recycler en énergie ou en matériaux et pour une planète "propre".

 

Des réflexes et des choix personnels au quotidien.

 

Trier ses déchets pour favoriser le recyclage :

  • Le verre : à l'exception de la terre cuite ou de la porcelaine, des miroirs, des vitres et des ampoules électriques, le verre est 100% recyclable. Déposez-le dans un conteneur approprié en vous disant qu'une tonne de verre recyclé c'est 660 kg de sable et 100 kg de fioul économisé.

  • Les plastiques : leur traitement permet de fabriquer des fibres polyester pour rembourrer des couettes, des matériaux d'isolation pour les bâtiments, des tuyaux d'assainissement, de nouvelles bouteilles plastique ou barquettes...... 27 bouteilles en plastique permettent de fabriquer 1 pull en laine polaire.

  • Les papiers et les cartons : sont largement et aisément recyclables. Fournissez les fameuses poubelles bleues en journaux, magazines, prospectus et cartons. Leur traitement permet de fabriquer du papier recyclé. 1 tonne de vieux papiers = 600 kg de papier ou 900 kg de carton.

  • Les métaux : tous recyclables, on les retrouve dans la vie courante. Les boîtes de conserve, les canettes en acier et barquettes en aluminium, les bombes aérosols, les bidons et boîtes métalliques sont recyclables. 670 canettes valorisées = 1 vélo, 19 000 boîtes de conserve recyclées = 1 voiture

 

Dans l'entreprise, une démarche collective.

Les trois règles d'or pour les entreprises :

  • limiter à la source : limitez votre volume de déchets grâce à une utilisation optimale des matières premières. Diminuez la quantité d'emballages à jeter grâce à des conditionnements plus grands et utilisez moins de produits dangereux ou polluants grâce à des choix judicieux. En économissant les ressources, vous contribuerez à l'avènement d'une société plus durable.

  • Pensez recyclage et valorisation des déchets : déposez les déchets dans des conteneurs ou bacs distincts de manière à faciliter leur valorisation et triez-les soigneusement en fonction du type de matériau. A chaque fois que cela est possible, privilégiez les produits et matières recyclables (papier et carton, verre, etc.).

  • Stockage et élimination appropriés : soyez très prudents notamment avec les déchets spéciaux solides (batteries, etc.) et liquides (huiles usagées, solvants, etc.) qui nécessitent des conditionnements étanches afin d'éviter des déversements accidentels. L'entreposage à l'extérieur implique des mesures supplémentaires afin d'éviter que certains déchets ne soient enlevés par des tiers non agréés. Eliminez vos déchets d'une manière conforme à la législation en vigueur.

 

PRENONS DES PRECAUTIONS PARTICULIERES POUR LES PRODUITS TOXIQUES OU POLLUANTS

  • Les solvants, essence, détergents, peintures, décapants, piles, ... Sont dangereux pour l'environnement. Ils ne doivent pas être jetés ni dans les égoûts ni dans une poubelle mais être déposés dans une déchetterie.

  • Récupérer l'huile. Les huiles de vidange doivent être vidées dans une déchetterie où des cuves sont prévues à cet effet. Certains garagistes ou commerces de la distribution automobile les reprennent également.

 

LA BIODIVERSITE MENACEE.

La biodiversité, c'est l'ensemble du vivant, des plantes, des animaux, des organismes microscopiques et de leurs gènes. Mais aussi des différents paysages naturels. L'homme est une espèce parmi les autres et fait partie de la biodiversité.

 

 

 

 

 

 
 
 
 
  • Extranet