Info du mois : Chronobiologie et journée scolaire

20 avril 2014

Chronobiologie et journée scolaire

Chronobiologie et journée scolaire.

Lorsque l'on regarde la journée scolaire de nos enfants, elle représente un "vrai marathon".

Ce qui devrait être réellement pris en compte dans la réflexion sur les horaires scolaires, c'est que, dès 5-6 ans et jusqu'à 17 ans environ, on assiste progressivement à l'apparition chez l'écolier un déficit cumulé de sommeil.
Normalement, les durées des nuits  de l'enfant devraient être :

  • 11 heures 30 à 5-6 ans
  • 11 heures à 10 ans
  • Plus de 9 heures à 13-14 ans
  • 9 heures à 16-18 ans

 

De nos jours, ceci est rarement possible, à la fois en raison des impératifs scolaires :

 

  • Début précoce des cours dans la journée
  • Devoir le soir

et des horaires des parents qui travaillent du lundi au vendredi (ce qui est le cas le plus souvent).


Les horaires moyens constatés font état d'un coucher vers 21 heures et d'un lever vers 7 heures (il arrive aussi d'un coucher vers 20 heures et d'un lever vers 6h30 ... Voire aussi d'un coucher au-delà de 21 heures, pour un lever à 6heures !)

Chez un enfant gros dormeur, le déficit de sommeil peut donc atteindre 3 à 4 heures assez facilement, et ce n'est pas la sieste qui lui permettra de le combler. Ceci se traduit à l'école par des phases de somnolence ou des périodes dites de "veille passive", avec isolement psychologique et physique, bâillements, regard dans le vague, perte complète d'attention, notamment lors du cours préparatoire, vers 5-6 ans, quand s'acquièrent les notions fondamentales :


  • Lecture
  • Écriture
  • Calcul

 

Les études chronobiologiques montrent aussi que des sécrétions hormonales de stress, notamment celles fabriquées par les corticosurrénales, n'est pas homogène. S'il existe un pic naturel et normal de sécrétion vers 7 heures, qui permet à l'organisme de disposer d'un stock hormonal capable de faire face aux agressions qu'il va devoir affronter durant la journée, on en retrouve souvent un second vers 9 heures, alors que le taux de ces hormones des stress est naturellement bas (ce dont on s'aperçoit le week-end !).


L'organisme de l'enfant fait "travailler" les corticosurrénales lors de l'entrée à l'école, 8 heures ou 8h30 ou 9 heures. Cette sécrétion d'hormones, qui se prolonge sur les 2 heures suivantes, explique en partie les difficultés rencontrées par les enseignants avec certains enfants qui présentent aux alentours de 11 heures des comportement de stress : agressivité ou au contraire retrait, avec isolement (surtout si les écoliers sont peu encadrés, par exemple lors des récréations !!!!!!!).


Ces hormones qui permettent théoriquement à l'enfant de répondre favorablement aux situations nouvelles de contrainte ou d'apprentissage sont alors utilisées par l'organisme pour maintenir à un bon niveau le taux de sucre dans le sang (glycémie), le sucre ( glucides) étant la nourriture fondamentale du cerveau.


Chez la majorité des enfants, on le sait, le petit déjeuner est de plus en plus indigeste (composition de celui-ci inadapté). Les hormones corticosurénaliennes sont donc plus sollicitées par la glycémie et moins disponibles pour faire face aux contraintes et aux stimuli de l'environnement, ce qui accentue le moment difficile de 11 heures. À l'inverse, et contrairement aux idées reçues, chez l'enfant comme chez l'adulte, la force musculaire, les performances intellectuelles et de la mémoire à long terme sont meilleures après 15 heures (Chronobiologites).

Il va s'en dire, qu'une alimentation (Bromatologie) adaptée et personnalisée va permettre à l'enfant (comme à l'adulte) d'être en meilleure santé.

 

La journée d'école idéale

 Favorisant les apprentissages et répondant aux besoins chronobiologiques de l'écolier.

 

  • Réveil entre 7 heures et 8 heures
  • Rentrée scolaire à 9 heures, suivie de 2 heures de cours
  • À 11 heures, début d'une période "libre" avec déjeuner digeste et équilibré, activités sportives de détente ou ludiques
  • Reprise des cours vers 14h30 - 15 heures, pour 2 à 3 heures selon l'âge de l'enfant, celui-ci terminant sa journée scolaire vers 17-18 heures (étude comprise, tout comme les devoirs)
  • Nouvelle période libre, propice aux relations familiales .... avant le coucher vers 20 heures !

 

Quand on compare cette journée à celle que connaissent aujourd'hui les enfants avec des cours quasi continus de 8 heures à 16h30 .... interrompus "seulement" par une pause déjeuner vers 12h, souvent bruyante et chaotique, on est loin du compte.

Cet horaire est pourtant appliqué dans de nombreux pays anglo-saxons, avec d'excellents résultats, aussi bien pour les élèves que pour les enseignants.

Ce qui compte n'est pas la durée passée part l'enfant ou l'adolescent à l'école ou au collège, mais que ce séjour soit bien planifié et organisé.

 

L'organisation du temps scolaire n'est pas seulement circadienne, mais aussi hebdomadaire et circannuel dont il faut aussi tenir compte.

LA FAMILLE EST AVEC L'ÉCOLE, LE SYNCHRONISEUR, ET LE DÉSYNCHRONISEUR ESSENTIEL POUR LES RYTHMES DE L'ENFANT ET DE L'ADOLESCENT.

 

 
 
 
 
  • Extranet